Tag Archives: Éoliennes

Blumerey en Haute-Marne, le village qui a dit non aux éoliennes

Octobre 2009, le village de Blumerey en Haute Marne rejetait le projet de parc éolien aux abords de la commune. À la suite de ce précédent, d’autres collectivités lui emboîtent le pas. Trois ans plus tard, les habitants en parlent encore.

68 votants contre 23 pour. C’est le résultat du référendum organisé par la mairie de Blumerey, le 25 octobre 2009. Une grande première en France. La perspective alléchante des indemnités n’aura pas convaincu.

Si des éoliennes ont été érigées dans certaines communes sans heurts, ailleurs, cette idée faisait débat. Blumerey reste l’une des rares communes à avoir organisé un référendum sur cette question.

Son exemple a été suivi ailleurs. C’est le cas de Saint-Maudez, en  Bretagne. Un référendum y était prévu pour départager les pros des anti-éoliens. Un autre cas singulier vient de se produire, cette fois dans la commune de Pleyber Christ encore en Bretagne. Les populations locales ont défendu en justice le démantèlement d’éoliennes déjà existantes dans leur commune. Le tribunal a tranché en leur faveur et cinq éoliennes viennent d’être démontées.

L’exemple de Blumerey encore dans les esprits

Pascal André est le président du collectif « Prendre les devants », qui a milité contre l’installation d’éoliennes à Blumerey. Il affirme être un écologiste pragmatique. Pourtant il s’est opposé au projet éolien dans sa commune :

« Les éoliennes sont inutiles et leur coût exorbitant. »

Il évoque ensuite les « nuisances auditives et visuelles» générées par les éoliennes ainsi que l’impact négatif qu’elles ont sur la santé physique et mentale des habitants. Didier, un autre opposant au projet :

« Ce n’est pas qu’on ne les veut pas chez nous mais on n’est pas d’accord avec les éoliennes parce que ça dégrade le paysage et ça crée des nuisances. Je pense que ceux qui sont pour le font juste  pour le profit. »

Parmi les partisans, des agriculteurs essentiellement

Du côté des partisans du parc éolien, des agriculteurs essentiellement. La possibilité de recevoir une indemnité y est pour quelque chose. Entre 3000 et 5000 euros par an pour chaque propriétaire terrien qui accepte d’accueillir une éolienne sur ses terres. Loin d’être insensible à l’argument financier, Béatrice Bailly estime en outre que l’éolienne est une source d’énergie renouvelable et non polluante.

En 2011, la France a produit 11 millions de mégawatts d’énergie éolienne. Ceci représente 2,5% de la consommation du pays. En 2020, cette production devrait passer à 55 millions de mégawatts, soit 10% de la consommation nationale. Pourtant, malgré ces perspectives intéressantes, un problème demeure. Les éoliennes ne produisent de l’électricité que 25% du temps environ. Ce temps d’arrêt ne correspond pas nécessairement aux heures de pointe de consommation, ce qui implique la nécessité de trouver des sources d’énergie de substitution.

Sarata DIABY et Poly MUZALIA.